Adaptation des plantes à l’environnement

Retour au cours Organisation fonctionnelle des plantes


Correction

Document 1 : La feuille d’Oyat-Repliement de la feuille grâce aux cellules déformables permet la création d’une «atmosphère interne» à l’abri de l’extérieur.

-Présence de stomates sur la face intérieure protégée par repliement. Les stomates en face intérieure ne sont en communication qu’avec l’atmosphère interne évitant ainsi d’être exposés à l’atmosphère extérieure plus sèche.

-Présence de poils : les poils limitent les courants d’air et donc la dessiccation

-Cuticule épaisse et imperméable en face extérieure. La cuticule épaisse extérieure isole l’atmosphère interne de l’extérieur.

-Rôle des stomates dans la perte d’eau : fermeture en cas de stress hydrique

Document 2 : La feuille de Laurier rose-

Repliement en cryptes de la face inférieure

-Présence de stomates uniquement en face inférieure

-Présence de poils dans les cryptes.

Mise en relation des données – déductions : La défense contre le déficit hydrique revient à limiter les pertes d’eau-Les repliements ou les cryptes permettent de créer une atmosphère interne protégée de l’atmosphère extérieure

-Les stomates ne communiquent qu’avec cette atmosphère interne et sont éloignés de la face au soleil, plus propice aux pertes d’eau-Les poils limitent les mouvements d’air propice à la dessiccation

-La cuticule épaisse permet de limiter les pertes d’eau de la face exposée au soleil.

<span>%d</span> blogueurs aiment cette page :