Comprendre les conséquences du réchauffement climatique et les possibilités d’actions

Pas l’objet d’une évaluation lors de l’épreuve écrite du bac, à traiter après l´écrit et l’ECE-BO Février 2020

Un effort de recherche scientifique majeur est mené depuis quelques dizaines d’années pour élaborer un modèle robuste sur le changement climatique, ses causes et ses conséquences, et pour définir les actions qui peuvent être conduites pour y faire face.

 

Exemple : Cycle du carbone : bilan, projection, modélisation

En dehors des effets abiotiques, le réchauffement climatique a des impacts importants sur la biodiversité et la santé humaine :

  • par des effets directs sur les populations (effectifs, état sanitaire, répartition à la surface du globe) et sur leur évolution ;
  • par des effets indirects liés aux perturbations des écosystèmes naturels et agricoles (approvisionnement et régulation).

L’augmentation de la concentration en CO2 favorise la production de biomasse, mais des difficultés peuvent résulter de la faible disponibilité des terres agricoles suite à la désertification ou à la montée du niveau marin, à la diffusion de pathogènes, à l’évolution de la qualité des sols et des apports en eau).

Pour poser les enjeux : sur le graphique ci-contre, il faudrait supprimer le charbon+le pétrole+le gaz, ce qui nous ramène au niveau de consommation d’énergie des années 1950 (sobriété énergétique) sauf si on arrive -un peu- à remplacer ces énergies carbonées par d’autres sources d’énergie décarbonées (mais chacune à ses limites).

Ne pas oublier que, dans le même temps (depuis 1950), c’est cette énergie abondante et bon marché qui a permis l’explosion démographique (passage de 2 milliards à 7 milliards d’humains)

Aux niveaux individuel et collectif, il convient de mener des recherches et d’entreprendre des actions :

  • en agissant par la réduction des émissions de gaz à effet de serre (les bénéfices et inconvénients de méthodes de stockage du carbone sont à l’étude) ;
Les émissions en France : Quel objectif ?
Les émissions en France : quelle évolution ? quels secteurs ?
  • en proposant des adaptations.

Il existe, dans différents pays, des plans d’action bâtis sur un consensus scientifique, dont l’objectif est de renforcer l’acquisition des connaissances, ainsi que l’évaluation éclairée et modulable des stratégies mises en place.

Émission par habitant en tonne de CO2
Provenance des émissions en CO2 en France
Bilan en 2019 sur les effort réalisés en France

 

 

Des quizz pour visualiser quelques ordres de grandeur : transition énergétique des transports, faut-il encore prendre l’avion ? les low-tech/actions, les low-tech/constats, le numérique, état d’ébriété, born in the USA, capture CO2, les pics de ressources et d’autres encore (28 au total)


Notions fondamentales : élaboration du consensus scientifique, stratégies d’atténuation et d’adaptation.

Un effort de recherche scientifique majeur est mené depuis quelques dizaines d’années pour élaborer un modèle robuste sur le changement climatique, ses causes et ses conséquences, et pour définir les actions qui peuvent être conduites pour y faire face.
En dehors des effets abiotiques, le réchauffement climatique a des impacts importants sur la biodiversité et la santé humaine :

  • par des effets directs sur les populations (effectifs, état sanitaire, répartition à la surface du globe) et sur leur évolution ;
  • par des effets indirects liés aux perturbations des écosystèmes naturels et agricoles (approvisionnement et régulation).

L’augmentation de la concentration en CO2 favorise la production de biomasse, mais des difficultés peuvent résulter de la faible disponibilité des terres agricoles suite à la désertification ou à la montée du niveau marin, à la diffusion de pathogènes, à l’évolution de la qualité des sols et des apports en eau).
Aux niveaux individuel et collectif, il convient de mener des recherches et d’entreprendre des actions :

  • en agissant par la réduction des émissions de gaz à effet de serre (les bénéfices et inconvénients de méthodes de stockage du carbone sont à l’étude) ;
  • en proposant des adaptations.

Il existe, dans différents pays, des plans d’action bâtis sur un consensus scientifique, dont l’objectif est de renforcer l’acquisition des connaissances, ainsi que l’évaluation éclairée et modulable des stratégies mises en place.

Lien ressource : Des émissions de gaz à effet de serre au changement climatique : que nous disent les données scientifiques les plus récentes ?

%d blogueurs aiment cette page :