Forces évolutives

 

 


L’évolution de la biodiversité au cours du temps s’explique par des forces évolutives s’exerçant au niveau des populations Connaissances La dérive génétique est une modification aléatoire de la fréquence des allèles au sein d’une population au cours des générations successives. Elle se produit de façon plus rapide lorsque l’effectif de la population est faible. La sélection naturelle résulte de la pression du milieu et des interactions entre les organismes. Elle conduit au fait que certains individus auront une descendance plus nombreuse que d’autres dans certaines conditions. Toutes les populations se séparent en sous-populations au cours du temps à cause de facteurs environnementaux (séparations géographiques) ou génétiques (mutations conduisant à des incompatibilités et dérives). Cette séparation est à l’origine de la spéciation. Notions fondamentales : maintien des formes aptes à se reproduire, hasard/aléatoire, sélection naturelle, effectifs, fréquence allélique, variation, population, ressources limitées. Objectifs : on illustre la dérive génétique et la sélection sur une échelle de temps court afin de montrer que l’évolution peut être rapide. Capacités – Utiliser un logiciel de modélisation et/ou extraire et mettre en relation des informations pour illustrer la sélection naturelle et la dérive génétique sur des temps courts. – Réfléchir sur les conséquences de l’apparition aléatoire de mutants sur la dynamique d’une population. – Situer dans le temps quelques grandes découvertes scientifiques sur l’évolution. – Expliciter la démarche sur laquelle repose une théorie scientifique à partir du travail mené sur l’évolution dans ce thème. Précisions : sélection et dérive génétique sont abordées à partir d’un nombre limité d’exemples.
Communication

%d blogueurs aiment cette page :