S1 Corps humain : de la fécondation à la puberté (1)

Introduction

Lecture de textes pour poser la problématique :

Le sexe assigné à la naissance, légal, c’est celui que le corps médical déclare en regardant entre nos jambes. Il peut être femelle ou mâle. En Suisse, il peut être « F » ou « M », dans d’autres pays, comme l’Australie ou l’Allemagne, il existe un troisième genre ou genre neutre.

Le sexe biologique, ce sont nos organes génitaux externes et internes. C’est ce dont nous allons parler.

Comment le sexe biologique se met-il en place au cours du développement embryonnaire ?

I/ les caractéristiques sexuelles anatomiques et physiologiques de la personne.

TP1 : Observations microscopiques de lame d’ovaire, de testicule ou d’utérus

Matériel mis à votre disposition :

      • Microscope avec lame de testicule normal, lame de testicule cryptorchidique, lame d’ovaire et d’utérus. (et sa fiche d’utilisation)
      • Camera d’acquisition d’image numérique
      • Ordinateur avec document d’aide
      • Animation (Logithèque Secondaire / SVT / Reproduction / Animation reproduction) : elle a pour but de montrer comment la muqueuse utérine et un follicule ovarien évoluent au cours du cycle féminin, de comprendre à quels moments du cycle une fécondation est théoriquement possible et d’observer comment agissent les contraceptifs.
      • Une vidéo bilan présentant les différents cycles chez la femme :

     

Rappel de collège : anatomie des organes de l’appareil génital féminin et masculin à l’échelle macroscopique.

Document 1 : Appareil génital féminin

coupe feminin longitidinal

Document 2 : Appareil génital masculin

Un phénotype sexuel se compose de différents caractères :

  • Une gonade qui peut être un testicule ou un ovaire.
  • Des conduits génitaux qui relient la gonade à l’extérieur.
  • Des organes génitaux externes.
  • Des caractères sexuels secondaires. Ils sont nommés comme tels car ils diffèrent d’un sexe à l’autre, mais ils n’interviennent pas dans la fonction de reproduction.

Un testicule fonctionnel comporte des tubes séminifères dans lesquels sont produits les spermatozoïdes. Cette production est constante. Entre les tubes séminifères, se trouvent des cellules interstitielles qui produisent une hormone, la testostérone.

Un ovaire fonctionnel comporte de nombreux follicules. Ces structures contiennent un ovule et des cellules produisant une hormone, l’œstradiol. Tous les 28 jours en moyenne, un follicule grossit et libère l’ovule dans les voies génitales (trompes). Le follicule évolue en corps jaune qui produit deux hormones, la progestérone et l’œstradiol.

Après la séance :

Activité bilan : Réaliser les pages 1, 2,3, 4 et 5

Complétez et révisez cette séance 1

 


Le coin du professeur

Pédagogie différenciée

TP1 : Observations microscopiques de lame d’ovaire, de testicule ou d’utérus

Laisser ceux qui peuvent en autonomie complète. A l’aide des différents mis à leur disposition, ils réalisent la tâche demandée.

Distribuer ces étiquettes et documents pour aider les élèves à comprendre le cycle féminin.

Pour aller plus loin : document sur la glaire cervicale

Bulletin officiel

Objectifs de connaissance : Dans le champ biologique, l’identité sexuée est fondée sur le sexe chromosomique et génétique qui induit les caractéristiques sexuelles anatomiques et physiologiques de la personne.

Notions fondamentales : hormones sexuelles (testostérone, progestérone, œstrogènes) ; follicules ; corps jaune ; cellules interstitielles ; tubes séminifères ; gonades différenciées.

Capacités :

– réaliser des observations microscopiques pour identifier :

  • l’organisation anatomique et physiologique;
  • le fonctionnement des organes génitaux au cours de la vie.

Source : http://cache.media.education.gouv.fr/file/SP1-MEN-22-1-2019/00/8/spe647_annexe_1063008.pdf

Images : https://www.unige.ch/ssi/files/9815/3828/5965/SEXESSS.pdf

Si vous voulez intégrer cette activité sur votre ENT


 

%d blogueurs aiment cette page :